Libération massive d’esclaves : les chiffres de septembre

« Il n’est pas d’individu plus fatalement malavisé que celui qui consume la plus grande partie de sa vie à la gagner. »

Henry David Thoreau

Comme tous les mois, les chiffres des heureux hommes libérés de la servitude qu’est le salariat.

Vrais chiffres chômage Septembre 2012, 29300 chômeurs de +, malgré 295100 radiés de +

Mais les espagnoles sont encore plus forts que nous…

Et si vous connaissez l’un de ces nouveau libéré de l’esclavage n’oubliez pas de lui faire connaitre ceci pour faire du bien à sa santé mentale.

« La démocratie de la société de travail est le système de domination le plus pervers de l’histoire : c’est un système d’auto-oppression. Voilà pourquoi cette démocratie n’organise jamais la libre détermination des membres de la société à propos des ressources communes, mais uniquement la forme juridique des monades du travail, socialement séparées les unes des autres, qui ont à rivaliser pour vendre leur peau sur le marché du travail. La démocratie est le contraire de la liberté. C’est ainsi que les hommes du travail démocratiques se divisent nécessairement en administrateurs et administrés, en patrons et commandés, en élites de fonction et matériel humain. Les partis politiques, notamment les partis ouvriers, reflètent fidèlement ce rapport dans leur structure. Le fait qu’il y ait des chefs et des troupes, des personnalités et des militants, des clans et des godillots témoigne d’un rapport qui n’a rien à voir avec un débat ouvert et un processus de décision commune. Que les élites elles-mêmes ne puissent être que des fonctionnaires assujettis à l’idole Travail et à ses décrets aveugles fait partie intégrante de la logique de ce système. »

Groupe Krisis

Publicités

~ par cynacidironic sur 26 octobre 2012.

 
%d blogueurs aiment cette page :